DERMOPIGMENTATION, MICROPIGMENTATION OU MAQUILLAGE PERMANENT ?

C’est tout pareil!

Le terme le plus couramment utilisé est le maquillage permanent, mais en réalité ce n’est pas vraiment du maquillage, ni permanent (heureusement !). Plus tard, la micropigmentation s’est instaurée, ce qui ne nous dérange plus autant, mais le terme le plus correct que nous devrions utiliser est la dermopigmentation médicale, car elle doit être effectuée par du personnel médical, et parce qu’en fait, ce que nous faisons, c’est insérer des pigments dans la peau qui sera réabsorbé avec le temps.

Cette procédure est basée sur l’utilisation des couleurs pour résoudre à la fois des problèmes médicaux (vitiligo, cicatrices, défauts cutanés ou problèmes de muqueuses et d’alopécie…) mais aussi esthétiques (embellissement des sourcils, des yeux, des lèvres). En elle-même, la technique consiste à insérer des granules de pigment dans le derme par une méthode de multipuncture ou une déchirure cutanée avec des aiguilles très fines.

 

Les indications

  • • Alopécie des sourcils ou des cils
  • • Correction des cicatrices et brûlures
  • • Densification et ombrage des cheveux
  • • Profilage et coloration des lèvres
  • • Reconstructions plastiques oncologiques (Aréole mammaire)

 

Procédure

La pré-conception est essentielle à ce que l’on souhaite faire, ainsi lors de la première visite, une conception et un visagisme (caractéristiques de la région à traiter) seront toujours réalisés. De plus, un test d’allergie est effectué même si les pigments que nous utilisons à  Clínica Áureo sont inorganiques, ce qui minimise la possibilité d’une réaction allergique. Le matériel utilisé est jetable et à usage unique, respectant les réglementations sanitaires et d’hygiène strictes.

 

Techniques

Pigmentation point à point. A l’aide d’aiguilles, le pigment est placé dans l’esquisse préalablement dessinée, par des points placés les uns à côté des autres.

Technique rayée. A l’aide d’aiguilles, le pigment est déposé par petites rayures qui se superposent devant, jusqu’à former l’esquisse dessinée.

Technique de déchirure (Dermoblading). Des aiguilles biseautées sont utilisées pour insérer le pigment dans la peau, en la déchirant légèrement, mais en pénétrant moins profondément dans la peau que les autres techniques.

Tatouage. Dans le cas de traitement de pathologies chroniques telles que le vitiligo, l’alopécie ou l’absence de l’aréole mammaire, une technique de pigmentation définitive telle qu’un tatouage peut être envisagée.

Selon la technique ou la zone à traiter, différents types d’anesthésie sont utilisés : topique ou locale.

Cet article a été écrit par Joel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.