Que faut-il savoir sur le crédit en comptabilité ?

Le crédit représente une notion d’une importance capitale en comptabilité d’entreprise. Il est souvent servi au moment de la tenue ces comptes en vue d’une transcription d’une opération dans la comptabilité d’une société. Cet article fait en effet le point sur le principe de crédit en comptabilité : Que faut-il savoir sur un crédit ? comment fonctionne-t-il réellement ?

Crédit en comptabilité : définition

Le terme crédit faisait référence à croire. Il sert à rappeler la fondation d’une opération sur la croyance par le créancier que sa dette sera honorée à l’échéance par son débiteur. En comptabilité, cette définition a été vitement écartée en raison de son caractère non exhaustif. Elle ne prend pas en considération des aspects que la simple créance. Avant de comprendre ce qu’un crédit signifie, il s’avère important de cerner tout d’abord les grands principes fondamentaux de la comptabilité et surtout le fonctionnement du mécanisme de la partie double.

Par définition, un crédit représente un mouvement des comptes traduisant une opération qui se solde par un enrichissement ou par un appauvrissement de la société.

Comment saisir les opérations en comptabilité ?

Le mécanisme de la partie double s’appuie généralement sur un principe très simplifié. Il faut que les opérations ou les flux qu’une entreprise connait doivent être traduits dans les comptes de la société. En matière de comptabilité, cette opération est appelée saisie comptable. Cette tâche aboutit à des écritures comptables. En effet, certains comptes sont concernés et doivent contenir un débit et un crédit. La totalité des crédits et des débits doit être équilibrée. Cela permet à l’expert comptable Ixelles de réaliser une écriture comptable équilibrée. Par le jeu des enregistrements comptable divers et variés, les comptes crédités et débités à de nombreuses reprises sont présentés schématiquement sous forme d’un grand T. par convention, la colonne des débits doit être placée à gauche et celle associée aux crédits est placée à droite.

Comment fonctionne un crédit dans un compte en comptabilité ?

Dans un compte, un lecteur a toutes les données relatives à l’ensemble des diminutions et augmentations affectant le patrimoine d’une structure ou son résultat. Les comptes fonctionnent en effet de façon variée selon leur nature. Les comptes des classes 1 à 5 appartiennent au crédit d’un compte de bilan selon le plan comptable général. Cela ne présente pas la même signification d’un compte de gestion qui comprend les comptes des classes 6 et 7 du même plan. Il s’avère indispensable d’y spécifier dans les comptes de gestion les comptes de charges et de produits. Dans les comptes de bilan, vous retrouverez les comptes de passif et les comptes d’actif.

Dans le bilan d’un compte, l’actif rassemble l’ensemble des biens non monétaires ou monétaires avec ou sans composant physique qu’une société possède comme les comptes bancaires, les créances clients, les stocks, le fonds de commerce, le droit de bail, les logiciels et le matériel.

Dans le plan comptable général, les comtes d’actifs représentent les numéros de compte 109, les comptes de la classe 2, 3 et 5 ainsi que les comptes 41, 409, et leurs subdivisions. Lorsque l’expert comptable Ixelles crédite un compte d’actif, il doit constater généralement une baisse de celui-ci.

En revanche, les comptes passifs recensent tous les fonds dont l’établissement dispose. Ce sont généralement les provisions réglementées, les provisions pour risques et charges, les réserves accumulées et le capital social. Ce type de compte donne un aperçu sur les dettes de la société. Cela comprend les dettes envers les organismes sociaux (prêts et emprunts auprès des institutions financières, dettes envers les associés, dettes envers les fournisseurs, etc. Dans le PCG, ces comptes concernent les comptes de la classe 1, 5 et 4.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *