À la découverte des monuments d’Ouzbékistan

Rédigé par José - - Aucun commentaire

L’Ouzbékistan est un pays situé en Asie centrale. C’est une contrée riche en histoire qui fut la demeure de plusieurs grands empires. Ce riche héritage historique est à l’origine de nombreux vestiges qui font le bonheur des touristes du monde entier.

 

 

Parmi ces joyaux de l’histoire, on peut citer la mosquée Bibi-Khanym ou Bibi-Khanoum. Elle est située dans la ville de Samarcande. La construction de cette merveille a été commandée par l’empereur Tamerlanà son retour d’une campagne en Inde. Les chantiers ont commencé l’année 1399. Des artisans et architectes de tout l’empire se sont entraidés pour l’édification de cette bâtisse. Terminé en 1404, le complexe comportait 2 portails gigantesques de 40 m bordés de 4 minarets encore plus imposants, 2 mosquées sur les côtés ainsi que 4 galeries. Au centre de la cour se tient un lutrin géant fait en marbre qui avait soutenu durant les offices le Coran d’Othman. Ce coran, parait-il, est la plus ancienne copie manuscrite du livre sacré. Notons à titre d’information que cette mosquée avait été nommée après, Bibi Khanum, l’une des femmes de Tamerlan.

 

 

Visite du mausolée millénaire d’Ismaïl Samani

Après la ville de Samarcande, on peut se rendre à Boukhara pour visiter le mausolée des samanides appelé aussi mausolée d’Ismaïl Samani. C’est un monument qui vaut le détour lors d’un voyage Ouzbékistan. Il a été construit à la requête d’Ismaïl Samani, prince samanide vers l’an 900. C’est l’une des œuvres phares de l’architecture funéraire islamique et aussi l’un des plus vieilles bâtisses musulmanes au monde. La structure de ce bâtiment est relativement simple, de forme carrée et coiffée d’une coupole. Il est surtout intéressant en raison de l’exploitation ingénieuse des briques. Ces dernières sont posées en coin, à plat, en épis, en biais, en quinconce et en bout. Cette disposition forme des motifs géométriques d’une grande abondance. On peut voir au-dessus de la porte de ce monument le symbole zoroastrien de l’éternité, un cercle dans un carré. Cet édifice qui est aussi surnommé « la perle de l’orient » est la dernière demeure de l’émir perse Ismaïl Samani et son père Ahmad.

 

 

Admirer l’incontournable citadelle Ark

À l’instar du mausolée des samanides, la citadelle Ark qui se trouve également à Boukhara est un monument d’une grande valeur historique qui fait le bonheur des touristes. Elle se trouve sur la place de Régistan. C’est le plus ancien bâtiment de Boukhara. Son histoire commence au Ve siècle av. J.-C. Le fils du roi de la Perse, le prince Siyovouch s’installe en Asie Centrale suite à un différend avec son père. Le prince épousa la fille d’Afrasiab roi de Samarcande et part vivre sur le territoire de l’actuel Boukhara et y construit un immense château. À partir de ce moment, la forteresse devint la résidence des gouverneurs de Boukhara. L’armée rouge avait détruit la majeure partie de cette œuvre en 1920. De ce fait, les ruines représentent environ 70 % de cet héritage historique. Mis à part cela, à l’intérieur de la citadelle on peut voir la mosquée de Childoukhtaron. Cette dernière est associée à la légende de quarante filles martyrisées.

Classé dans : Jeux - Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot rrsxb ? :